Vélo

Andrea CAPEZZA

24-06-2022 crash en deux roues

Je me suis gaufré, étalé comme une crêpe, je voulais tourner à droite à vélo quand j’en ai vu un arriver en face, mais sur sa voie de gauche, un cout de guidon tout simple, mais sur une de ces putains de plaques de marbres posée sur les rues du centre-ville de Dijon et quand il pleut un peu cela ne pardonne pas, alors quand il déluge comme il délugeait mercredi vers 16 h, je ne vous raconte pas enfin juste ce qu’il faut. Depuis, je souffre sur tout le côté droit de la poitrine, mais rien de cassé. La chance. 
J’aimerais vous raconter ce qu’il s’est passé, mais parfois, ça ne vient pas, pas d’intérêt, l’écriture est une habitude et quand on perd le fil, il est parfois dur de le retrouver. 
En tous les cas pas de sport pendant qq jours non plus
J’espère revenir bientôt dans la course.
La bise. 

24-06-2022 crash en deux roues Lire la suite »

12-06-2022 du « Tour de Cote d’Or » aux élections législatives

Une journée longue, petit à petit, nous nous acheminons vers la nuit la plus courte de l’année et les températures montent. Le ciel se zèbre régulièrement de magnifiques éclairs. Une sortie en voiture dans la campagne du nord de Dijon, pour apporter le ravitaillement à une dizaine de fondu qui ont décidé de faire le tour de Cote d’Or. Rouler en voiture les fenêtres ouvertes est agréable, pas très économes en ces temps de fortes augmentations des prix, mais c’est agréable d’entendre le vent et de voir le paysage défiler. Tarek et son club (VCPA) ont décidé de créer le tour de Cote d’Or, 315 km pour 2 900 mètres de dénivelé, pour 11 h 30 sur la selle. Honnêtement ? Ils sont fous, mais très sympas. 
Jour d’élection, premier tour des législatives, j’espère que la gauche va retrouver des couleurs et un peu d’ambition sociale et écologiste. En tous les cas le centre-ville de Dijon, mon bureau, le 22 est très bien. En tous les cas un dépouillement qui c’est encore une fois bien passé merci Michel … 

12-06-2022 du « Tour de Cote d’Or » aux élections législatives Lire la suite »

15-05-2022

Hier, c’était samedi, vu qu’aujourd’hui, nous sommes dimanche. J’ai commencé la journée seul, dans la mesure où Manu bossait de jour et où Angelo partait tôt en expédition en tant que conseiller municipal des enfants et pour la journée à « la maison de la négritude et des droits de l’homme ». J’ai eu du mal à me convaincre, mais j’ai réussi à aller courir sous une température agréable et ensoleillée, je n’ai pas battu de record, mais ce n’est pas le but. Ensuite tâches quotidiennes et toilette, rien de notable en dehors du fait que j’ai nettoyé la roue avant du vieux vélo de Manu, j’avais fait l’arrière la veille. Je note que les choses qui semblent simples nécessitent aussi un savoir-faire, la seconde roue a été faite aussi bien que la première, mais en beaucoup plus vite. Puis en allant chercher Manu au boulot, j’ai appelé pour visiter une maison en bas de la rue de Strasbourg, 300 000 euros ce n’est clairement pas dans nos prix, mais la situation serait idéale. Nous irons la voir ce soir vers 16 h 30 … Nous avons le droit de rêver en ces temps de crise. Puis nous sommes allés à Decathlon pour changer le maillot de bain de Manu et le pneumatique de son vélo. D’ailleurs faire confiance aux professionnels : j’ai commandé la mauvaise taille et j’en fait part à la vendeuse, elle me dit « non c’est bien ça, votre anicien pneu c’est détendu avec le temps et ca devrait rentrer » (je fais une mauvaise blague que je regrette aussi tôt.) je lui signale qu’il y a quand même au moins cinq centimetres d’écarts,  » non, non c’est normal » bon c’est une specialiste, moi non, je m’apprête à partir, légèrement décontenancé et surpris, quand un de ses collègues plus âgé (elle dans les 20/30 lui 50/60) passe et délicatement signale que non ce n’est pas la bonne taille et m’indique ce que je dois prendre, merci monsieur. Je vais retrouver Manu aux vestiaires où elle essaie son maillot de bain et là j’y retrouve, par hasard, Valérie, son fils Lazare et sa fille, nous ne nous sommes pas vus depuis des lustres : papotage. Pendant que Manu cherche et paye un maillot de bain à Angelo, elle lui en prendra trois, deux de plages et un de piscine, je monte la chambre à air et le pneu sur la roue dans l’atelier du magasin. Merci messieurs. Une fois cela fait, nous nous rendons à La Vapeur pour un apéro public, nous y retrouvons Sandrine, et sa fille Salomé qui est conseiller avec Angelo, et Valérie et Lazare, j’ai toujours bien aimé Valerie. L’ambiance est bonne, le public arrive en masse, je vois Pierre le nouvel employé du Cercle, Sarah, Aurel et Esteban. Les enfants semblent bien s’entendre et jouent ensemble. Géraldine, Ludovic et Achille, Ludovic, Valérie et Antony et bien d’autres … Retour maison avec une pizza et quatre épisodes de Naruto qui tente d’apprivoiser son démon à neuf queues et qui rencontre sa maman qui est morte quand il était très jeune … Dodo 
Aujourd’hui, j’ai bien avancé sur les photos de l’anniversaire de maman et j’ai envoyé le lien à toute la famille. 

15-05-2022 Lire la suite »

Retour en haut