Cirillo

24-05-2022

J’éprouve parfois un irrésistible besoin de manger sans avoir faim. Je mangerai n’importe quoi dans n’importe quel ordre sans me sentir substanté. Juste le besoin de faire quelque chose. Là, quand je l’écris, je trouve cela ridicule. Il y a tellement de choses à faire de plus utile, de moins nocif que de se nourrir inutilement. Mais parfois cela devient frénétique, je termine tous les paquets entamés jusqu’au dernier, et je me sens triste. Non, pas réellement triste, mais plutôt seul, ou inutile. Une solitude stupide qui n’a rien à voir avec le réel, car je suis entouré et plutôt bien entouré, seul dans le sens : « À quoi bon tout cela »? Seul dans le sens inutile. Ce qui tout aussi stupide, car je ne suis pas inutile, pas complètement, mais j’aurai besoin d’être indispensable, de partager, de brasser, mais je n’arrive pas à faire le peu que j’ai à faire alors comment je pourrai être indispensable ? Comme je l’ai écrit précédemment, j’aime les taches routinières, mais parfois, elles m’étouffent, j’aimerais être ballotté par quelque chose de sexy, comme quand j’étais jeune et que je ne savais pas ce qui allait se passer le lendemain. Mais je ne suis plus jeune. Dieu merci. J’oublie parfois que ces errances m’ont souvent mené nulle part, dans des voies sans issue ou qui ne m’intéressait, sommes toutes, pas. Mais c’était excitant de se lancer dans une nouvelle aventure, comme la fois où j’ai accepté de jouer dans une pièce de théâtre, apprendre le texte, les positions, chercher, douter, recommencer, sentir le trac monter, jouer et me barrer avant les applaudissements, car je m’étais trouvé nul. En fait, je ne m’étais pas trouvé si nul, mais j’ai eu peur du regard des autres, peut être même ai-je eu peur d’être heureux et fier des applaudissements, quand je jouais, j’étais quelqu’un d’autre, les applaudissements auraient été pour moi et j’ai eu peur. Peur ou honte ? j’avais oublié le souvenir de cette première pièce de théâtre, j’en ai fait d’autres et j’ai souvent eu le tract mais jamais plus je n’ai eu aussi peur, aussi honte de faire du theatre. Combien d’expérience de ce type ? Tant et aussi bien dans l’art que dans ma vie professionnelle. Et paradoxalement, je n’ai jamais ressenti cette honte, cette peur dans ma vie professionnelle. En fait, j’ai longtemps eu peur de créer et encore aujourd’hui, je me dis « à quoi bon tout cela » ? Cirillo, je t’emmerde, tu es un artiste, certe, mais tu es trop, trop con.   

24-05-2022 Lire la suite »

09/05/2022

4 jours sans écrire. Nous sommes lundi, que c’est il passé dimanche 8, samedi 7 et vendredi 6 ? ce petit retour en arrière ne peut pas me faire de mal.

Vendredi matin je suis allé bosser pour 10h j’avais des récups à prendre. Nous avions un point d’équipe à Tivoli, avec la présentation de deux nouveaux, un à Corcelles et une à l’Emohd, bien entendu nous avons terminé avec une demie heure de retard, après beaucoup de blah blah pas très organisé, ce qui ne peut qu’arriver quand l’ordre du jour est sommaire, mais bon c’est une bonne occasion d’être tous ensemble. L’après-midi je ne sais plus ce que j’ai fait, mais ensuite en fin d’après midi, Angelo et moi sommes allé à l’entrainement de hockey en vélo, la montée est dure et Angelo boude. Pendant qu’il s’entrainait j’ai papoté avec Sabrina la maman de Aaron, Nathalie la maman d’Antony, la maman de Titouan est passée et avec Hélène la maman du poulpe (Millie) 🙂 et Ennio, puis Hélène est partie à la maison du club et Seb son mari est arrivé. Nathalie nous a raconté des histoires de deal à la piscine et Seb à surenchéri. Angelo est bien entendu sorti le dernier des vestiaires mais je cautionne, ce sont les seuls moment ou il est « vraiment » avec l’équipe. Nous sommes allé manger au nouveau Burger King du centre ville, celui qui remplace la librairie Grangier. Les locaux sont neuf malgré tout je ne les trouve pas très agréable, bas de plafond même pour moi, et factice. J’ai de plus en plus de mal avec ces centres de profit qui nous font croire qu’ils nous nourrissent. Retour au bercail, Angelo adore les balades en début de soirée malgré le vent glacial, et quelques épisodes de Naruto avec Manu et au lit.

Samedi Angelo est allé voir Aram jouer au foot et nous en avons profité avec ma chérie pour nous détendre … l’après-midi pendant qu’Angelo était à l’anniversaire d’Aaron au Laser Game de Quetigny, j’ai bossé sur le site; puis il est parti avec Simon, le papa de Gaspard, ils ont retrouvé Ancelin et son papa Arnaud et Achille et son père Julien, pour voir le dernier match du DFCO à domicile au stade Gaston Gerard, Dijon a perdu face à Nancy, mais ils ont eu droit à une belle soirée d’au revoir. Arnaud a emmené Ancelin et Angelo au Burger King à coté du stade. Pendant ce temp avec ma Chérie et Fred la femme de Simon et une de ses amies nous sommes allé voir « Gloire sur terre » une pièce de théâtre au Cercle Laïque. j’ai beaucoup aimé, c’est ma première pièce de théâtre après le confinement et les heures de répétition de « Mente » la pièce de théâtre de Cirillo, et je dois dire que cela m’a fait du bien d’entendre des comédiens qui connaissaient leurs textes, qui maitrisaient leurs intonations, qui savaient ou ils allaient et ou ils nous emmenaient. Le théâtre peut avoir de multiples formes mais j’avoue un faible pour le spectacle avec un texte précis et travaillé et avec des comédiens qui savent ce qu’ils font précisément. Ensuite nous avons retrouvé, Amina et Tarek, Elise, Laurie et Jean Jean à la Menuiserie avant d’aller prendre quelques planches et verres de blanc et d’être rejoint par Claire, une inconnue qui le restera.

Hier nous sommes allé chez Maman et nous avons pris Lucas mon neveu et sa fiancée Noémie, une après-midi agréablement habituelle et ensoleillée. Remi et Lea sont passé avant de repartir à Lyon. Avant de rentrer à Dijon nous sommes passé saluer Patricia ma belle-sœur dont c’était l’anniversaire le vendredi précèdent, bien évidement Philippe mon frère était là et Alice ma nièce aussi.

09/05/2022 Lire la suite »

02/05/2022

hier c’était le premier mai et je n’ai rien publié ni rien fait sur le site. Hier nous avons manifesté dans le calme sur Dijon avec un trajet habituel, place Wilson, Théâtre, rue de la Liberté jusqu’à la place Darcy puis direction place de la République et retour à la place Wilson. Clément m’a annoncé qu’il essayait de se présenter aux élections législatives, bien qu’il fut derrière Montebourg aux présidentielles et que je le sais très nationaliste je lui ai demandé de m’envoyer des infos. Je me suis bien marré quand j’ai croisé Vincenzo qui m’a mis un vent, lui qui me disait il n’y a pas si longtemps: » je ne suis pas rancunier tu seras toujours mon amis et le bien venu », mais perso en fait je m’en fiche, je ne veux plus rien avoir a faire avec lui pur un bon moment, il m’a trop fait chier avec sa pièce de merde, dans laquelle je ne doute pas qu’il ai, malgré tout, pris beaucoup de chose que j’ai dit. mais cela c’était hier.

Je voudrais juste dire que je pense que Vincenzo se débrouille très bien avec ses festivals et qu’il a un certain sens de la peinture. Clairement il n’a pas besoin de qui que ce soit pour avancer et surtout pas de moi. Mais il a été imbuvable avec moi, et je sais que je ne suis pas facile, mais j’ai la trace de ses mails pour prouver ce que j’ai subi. j’espère ne pas avoir a reparler de lui.

Aujourd’hui boulot ce matin, avec Christelle et François, je n’ai pas l’impression d’avoir été très efficace. puis après avoir regardé des conneries pendant bien trop longtemps, je suis allé courir 8km, clairement j’en chie mais je le fais. Je ne crois pas que je ferai grand chose sur le site.

02/05/2022 Lire la suite »

Retour en haut