boulot

07-06-22 piscine et j’accroche des histoires pas finies

Ce soir, j’ai bossé sur le site en finalisant le modèle de réservation, j’ai encore quelques traductions à finaliser ainsi que quelques paramètres, mais je pense sérieusement proposer ce module au Cercle et au Club de Hockey de Dijon … Sinon la journée à commencé tôt, avec ma Chérie nous nous sommes réveillé vers six heure et nous avons somnolé jusqu’à sept heure quarante, puis routine, petit déjeuner, en attendant d’accompagner les enfants à la piscine du Carrousel
En allant rejoindre le bus nous avons vu que la fontaine de la place de république était pleine de mousse ce qui n’a pas manqué de choquer quelques esprits étroits : c’est sale, dégoutant et moche, pardon, sale et dégoutant ? C’est du bain moussant, ou du gel douche donc ta toilette haaaaa sacré Simon, et puis moche ? Oui comme la neige en ville et puis le beau le moche, ce sont des valeurs tellement subjective … Bon bref, sinon, le même Simon et Madame Moulin surveillent Angelo comme le lait sur le feu, car la dernière fois, à la piscine, il a été à l’origine d’un pétage de plomb d’Edy, mais le vrai problème, c’est qu’eux même sont incapable de tenir un gosse de dix ans perturbé et à qui ils ont fini par laisser faire ce qui l’avait perturbé et avec qui Angelo s’entend plutôt bien. Bref accompagnement activité piscine avant le repas avec ma Chérie : un délicieux poisson avec des haricots plats … Mmm merci Chérie. 
J’ai eu du mal à m’endormir pour la sieste, et du coup la sonnerie m’a mis dans un état de stupeur. J’ai foncé au boulot pour treize heure. Après-midi routine quelques réglages, quelques problèmes en gros, j’ai oublié ce que j’y ai fait. Retour à la maison et soirée tranquille. 
C’est étrange parfois, j’aurai des tonnes de choses à dire et pas le temps comme pour les chroniques de « l’oiseau d’Amérique » ou celle de « Berlin Alexanderplatz », ou j’aurais aimé aller plus loin (peut-être un jour) et parfois, j’ai un peu plus de temps et rien ou pas grand-chose qui vient. 
Si, tient, une chose ce matin, j’ai eu une bribe de roman qui a germé dans ma tête. Dans un univers dystopique, genre l’oiseau d’Amérique, une femme sur le portrait de Marilena se réveille et passe ses examens physiques avant de remettre une combinaison absolument étanche. Dans ce monde il n’y a plus aucun rapport entre les hommes et les femmes, ils vivent dans des mondes séparés et tous les mois les femmes subissent une opération de routine pour prélever leurs ovaires. Une fois par mois les hommes, eux, passent une sélection particulière faites d’exploits physiques et intellectuels au bout duquel le gagnant a le droit de faire le don de sperme de sa vie. Ces prélèvements et ces dons sont ensuite envoyés dans une couveuse d’où sortent tous les habitants de la ville. Donc Marilena, après avoir passé ses examens se rend à sa fonction éducative. Mais suite à une malencontreuse panne elle se retrouve dans un désert dans lequel vivent les Zotres un peuple en harmonie avec la nature, mais avec un taux de mortalité bien évidemment très haut, bref la « confrontation » pouvait être très drôle.  
Pendant que j’y suis cela me rappelle cette pièce de théâtre que j’avais initiée il y a plusieurs mois et que j’ai fini par oublié. Un couple rentre du boulot et développe une routine quasiment identique tous les soirs. Lors de ces routines, un vase se casse et l’un des deux personnages ne peut plus aller travailler, s’établit alors une nouvelle routine. Sauf que leur univers commence à se fissurer, le personnage qui reste à la maison devant la télé, finit par voir une personne issue de la télé s’installer chez eux. Quand ils sont tous les deux, la personne retourne dans la télé. Quiproquo dans le couple. Rapport compliqué avec le nouveau.     

07-06-22 piscine et j’accroche des histoires pas finies Lire la suite »

09/05/2022

4 jours sans écrire. Nous sommes lundi, que c’est il passé dimanche 8, samedi 7 et vendredi 6 ? ce petit retour en arrière ne peut pas me faire de mal.

Vendredi matin je suis allé bosser pour 10h j’avais des récups à prendre. Nous avions un point d’équipe à Tivoli, avec la présentation de deux nouveaux, un à Corcelles et une à l’Emohd, bien entendu nous avons terminé avec une demie heure de retard, après beaucoup de blah blah pas très organisé, ce qui ne peut qu’arriver quand l’ordre du jour est sommaire, mais bon c’est une bonne occasion d’être tous ensemble. L’après-midi je ne sais plus ce que j’ai fait, mais ensuite en fin d’après midi, Angelo et moi sommes allé à l’entrainement de hockey en vélo, la montée est dure et Angelo boude. Pendant qu’il s’entrainait j’ai papoté avec Sabrina la maman de Aaron, Nathalie la maman d’Antony, la maman de Titouan est passée et avec Hélène la maman du poulpe (Millie) 🙂 et Ennio, puis Hélène est partie à la maison du club et Seb son mari est arrivé. Nathalie nous a raconté des histoires de deal à la piscine et Seb à surenchéri. Angelo est bien entendu sorti le dernier des vestiaires mais je cautionne, ce sont les seuls moment ou il est « vraiment » avec l’équipe. Nous sommes allé manger au nouveau Burger King du centre ville, celui qui remplace la librairie Grangier. Les locaux sont neuf malgré tout je ne les trouve pas très agréable, bas de plafond même pour moi, et factice. J’ai de plus en plus de mal avec ces centres de profit qui nous font croire qu’ils nous nourrissent. Retour au bercail, Angelo adore les balades en début de soirée malgré le vent glacial, et quelques épisodes de Naruto avec Manu et au lit.

Samedi Angelo est allé voir Aram jouer au foot et nous en avons profité avec ma chérie pour nous détendre … l’après-midi pendant qu’Angelo était à l’anniversaire d’Aaron au Laser Game de Quetigny, j’ai bossé sur le site; puis il est parti avec Simon, le papa de Gaspard, ils ont retrouvé Ancelin et son papa Arnaud et Achille et son père Julien, pour voir le dernier match du DFCO à domicile au stade Gaston Gerard, Dijon a perdu face à Nancy, mais ils ont eu droit à une belle soirée d’au revoir. Arnaud a emmené Ancelin et Angelo au Burger King à coté du stade. Pendant ce temp avec ma Chérie et Fred la femme de Simon et une de ses amies nous sommes allé voir « Gloire sur terre » une pièce de théâtre au Cercle Laïque. j’ai beaucoup aimé, c’est ma première pièce de théâtre après le confinement et les heures de répétition de « Mente » la pièce de théâtre de Cirillo, et je dois dire que cela m’a fait du bien d’entendre des comédiens qui connaissaient leurs textes, qui maitrisaient leurs intonations, qui savaient ou ils allaient et ou ils nous emmenaient. Le théâtre peut avoir de multiples formes mais j’avoue un faible pour le spectacle avec un texte précis et travaillé et avec des comédiens qui savent ce qu’ils font précisément. Ensuite nous avons retrouvé, Amina et Tarek, Elise, Laurie et Jean Jean à la Menuiserie avant d’aller prendre quelques planches et verres de blanc et d’être rejoint par Claire, une inconnue qui le restera.

Hier nous sommes allé chez Maman et nous avons pris Lucas mon neveu et sa fiancée Noémie, une après-midi agréablement habituelle et ensoleillée. Remi et Lea sont passé avant de repartir à Lyon. Avant de rentrer à Dijon nous sommes passé saluer Patricia ma belle-sœur dont c’était l’anniversaire le vendredi précèdent, bien évidement Philippe mon frère était là et Alice ma nièce aussi.

09/05/2022 Lire la suite »

Retour en haut